Créer un paquetage de tuiles vectorielles

Tout d’abord, vous allez vous assurer que vous disposez de tous les logiciels nécessaires pour suivre cette leçon. Vous allez créer un paquetage de tuiles vectorielles contenant des données relatives aux tremblements de terre. Par la suite, vous ajouterez les données des tremblements de terre à une carte dans ArcGIS Pro et préparerez la carte en vue de la création de tuiles vectorielles. Finalement, vous créerez le paquetage de tuiles vectorielles.

Installation des logiciels requis

Au cours de cette leçon, vous allez effectuer certaines étapes en dehors de ArcGIS Pro à l’aide des logiciels en accès libre 7-Zip et Notepad++. Vous allez également utiliser le plug-in JSTool pour Notepad++. 7-Zip est un outil destiné à l’archivage des fichiers. Notepad++ est un éditeur de texte simple, tandis que le plug-in JSTool met en forme le code JSON d’une manière plus lisible et plus facilement modifiable.

  1. Si nécessaire, téléchargez et installez la version de 7-Zip la plus récente.
  2. Si nécessaire, téléchargez et installez la dernière version 32 bits ou 64 bits de Notepad++.
  3. Ouvrez Notepad++.
    Remarque :

    Si vous êtes invité à télécharger un paquetage de mise à jour, n’en faites rien.

  4. Sur le ruban, cliquez sur Plugins et choisissez Plugins Admin.

    La fenêtre Plugin Admin s’ouvre.

  5. Recherchez JSTool et cochez la case. Cliquez sur Installer.
    Remarque :

    Si vous êtes invité à mettre à jour le gestionnaire de plug-ins, n’en faites rien.

    Une fois le plug-in installé, Notepad++ redémarre.

Ajouter des tremblements de terre à une carte

L’USGS (United States Geological Survey) fournit des données relatives aux tremblements de terre, disponibles en divers formats. Vous allez télécharger une table dont les valeurs sont séparées par des virgules (CSV) contenant les séismes s’étant produits en 2017 et dont la magnitude s’élève à 2,5 ou plus. Ce fichier CSV a été créé d’après les données fournies par l’USGS. Vous allez ensuite ajouter le fichier CSV à ArcGIS Pro sous forme d’une couche d’entités.

  1. Téléchargez le fichier earthquakes-2017.zip.
  2. Recherchez le fichier téléchargé sur votre ordinateur. Cliquez avec le bouton droit sur le fichier et extrayez son contenu dans un emplacement où vous pouvez le trouver facilement, par exemple dans votre dossier Documents.
  3. Démarrez ArcGIS Pro. Si vous y êtes invité, connectez-vous via votre compte ArcGIS sous licence.
    Remarque :

    Si vous ne possédez pas de compte ArcGIS Pro ou ArcGIS, vous pouvez vous inscrire pour bénéficier d’une version d’évaluation gratuite d’ArcGIS.

  4. Sous New (Nouveau), cliquez sur Map (Carte).
  5. Dans la fenêtre Create a New Project (Créer un projet), changez la valeur du champ Name (Nom) en Earthquakes of 2017. Spécifiez le dossier pour enregistrer le projet et cliquez sur OK.

    Le projet est créé et s’ouvre en affichant une nouvelle carte.

  6. Sur le ruban, cliquez sur l’onglet Analysis (Analyse). Dans le groupe Geoprocessing (Géotraitement), cliquez sur Tools (Outils).

    La fenêtre Geoprocessing (Géotraitement) s’ouvre.

  7. Dans la zone de recherche, saisissez XY Table to Point et appuyez sur Entrée.
  8. Dans la liste des résultats, cliquez sur XY Table to Point.

    Les paramètres de l’outil s’ouvrent.

  9. Dans Input Table (Table en entrée), cliquez sur le bouton de navigation. Recherchez et sélectionnez earthquakes_2017.csv.
  10. Dans Output Feature Class (Classe d’entités de sortie), changez le nom de la sortie en earthquakes_2017. Ne modifiez pas les autres paramètres et cliquez sur Exécuter.

    Une nouvelle couche de points, earthquakes_2017, est ajoutée à la carte. Elle présente les emplacements des tremblements de terre ayant eu lieu au cours de l’année 2017. La symbologie par défaut est aléatoire et peut être différente de celle des images fournies en exemple.

    Symboles ponctuels par défaut

Ajouter des métadonnées

Avant de créer un paquetage de tuiles vectorielles, vous allez fournir les métadonnées de base sur la carte.

  1. Dans la fenêtre Contents (Contenu), cliquez avec le bouton droit sur Map (Carte) et choisissez Properties (Propriétés).
  2. Dans la fenêtre Map Properties (Propriétés de la carte), cliquez sur Metadata (Métadonnées).
  3. Dans Metadata (Métadonnées), modifiez les paramètres suivants :
    • Dans Title (Titre), tapez Earthquakes_of_2017.
    • Dans Tags (Balises), saisissez earthquakes (tremblements de terre) et vector tiles (tuiles vectorielles).
    • Dans Summary (Résumé), tapez Earthquakes that occurred in 2017 (Séismes en 2017).
    • Dans Description, tapez This map shows all earthquakes in 2017 with a magnitude of 2.5 or higher (Cette carte montre tous les tremblements de terre en 2017 dont la magnitude est de 2,5 ou plus).

    Métadonnées complétées

  4. Cliquez sur OK.

    Les métadonnées de la carte sont maintenant correctement configurées.

Définir la projection

Vous allez ensuite remplacer la projection de la carte par WGS 1984 Web Mercator Auxiliary Sphere, le système de projection par défaut utilisé par ArcGIS Online. Comme vous avez l’intention de publier votre couche, l’utilisation de ce système de projection est importante.

  1. Dans la fenêtre Contenu, cliquez avec le bouton droit sur Carte et choisissez Propriétés.
  2. Dans la fenêtre Map Properties (Propriétés de la carte), cliquez sur Coordinate Systems (Systèmes de coordonnées).
  3. Dans la zone de recherche, saisissez Web Mercator et appuyez sur Entrée.
  4. Dans les résultats de la recherche, développez Projected coordinate system (Système de coordonnées projetées) et World (Monde). Sélectionnez WGC 1984 Web Mercator (sphère auxiliaire).
  5. Cliquez sur OK.

    La carte change pour refléter la projection Web Mercator.

Mettre un champ en surbrillance

Pour maintenir une taille de fichier limitée, les paquetages de tuiles vectorielles sont enregistrés par défaut sans attributs d’entités. Cependant, dans le cas présent, vous désirez que la valeur de magnitude des tremblements de terre soit incluse. Vous allez vous assurer que le champ attributaire est enregistré avec les données en le mettant en surbrillance.

  1. Dans la fenêtre Contents (Contenu), sélectionnez earthquakes_2017.

    Le fait de sélectionner une couche dans la fenêtre Contents (Contenu) a pour effet d’afficher les onglets Feature Layer (Couches d’entités) sur le ruban.

  2. Sur le ruban, cliquez sur l'onglet Données. Dans le groupe Création, cliquez sur Champs.

    La vue Fields (Champs) s’ouvre pour la couche sélectionnée. Les données contiennent plusieurs champs, mais vous ne voulez inclure que la magnitude.

  3. Dans le champ mag, cochez la case dans la colonne Highlight (Mettre en surbrillance).

    Mettre en surbrillance les champs dans la vue des champs

    La mise en surbrillance du champ mag permet de garantir qu’il reste dans le paquetage de tuiles vectorielles en sortie que vous créez.

  4. Sur le ruban, dans le groupe Changes (Modifications), cliquez sur Save (Enregistrer).
  5. Fermez la vue Champs.

Créer un paquetage de tuiles vectorielles

Vous allez maintenant exécuter l’outil Créer un paquetage de tuiles vectorielles et enregistrer un paquetage de tuiles vectorielles de votre carte sismique dans un emplacement de l’ordinateur.

  1. Dans la fenêtre Contents (Contenu), désélectionnez toutes les couches à l’exception de earthquakes_2017.
  2. Dans la zone de recherche de la fenêtre Geoprocessing (Géotraitement), tapez Create Vector Tile Package (Créer un paquetage de tuiles vectorielles), puis appuyez sur la touche Entrée.
  3. Dans les résultats de la recherche, cliquez sur Create Vector Tile Package (Créer un paquetage de tuiles vectorielles).
  4. Dans Input Map (Carte en entrée), choisissez Map (Carte). Pour le nom Output File (Fichier en sortie), tapez earthquakes_2017.
  5. Cliquez sur Run (Exécuter).

    Un paquetage de tuiles vectorielles (.vtpk) est créé dans le dossier du projet par défaut.

  6. Dans la fenêtre Contents (Contenu), désélectionnez earthquakes_2017 pour désactiver la couche.
  7. Sur le ruban, cliquez sur l’onglet Map (Carte). Dans le groupe Couche, cliquez sur Ajouter des données.
  8. Recherchez le dossier de projet par défaut, sélectionnez earthquakes_2017.vtpk et cliquez sur OK.

    Le fichier earthquakes_2017.vtpk est ajouté à votre carte sous forme d’une nouvelle couche. La couche est identique à la couche ponctuelle de tremblements de terre que vous avez utilisée pour créer les tuiles vectorielles.

  9. Dans la barre d’outils Accès rapide, cliquez sur le bouton Save (Enregistrer).
  10. Fermez ArcGIS Pro.

Vous avez créé un paquetage de tuiles vectorielles à partir d’une carte affichant les tremblements de terre qui se sont produits au cours de l’année 2017. Pour l’instant, les points des tuiles vectorielles sont symbolisés grâce aux mêmes symboles par défaut affectés à la couche dans la carte. Vous allez ensuite modifier le style de tuiles vectorielles.


Mettre à jour le style de tuiles vectorielles

Précédemment, vous avez créé un paquetage de tuiles vectorielles à l’aide des points de tremblement de terre en utilisant la symbologie de points par défaut. Vous allez ensuite accéder aux informations de style figurant dans le paquetage de tuiles vectorielles et les mettre à jour afin de changer l’apparence des symboles ponctuels définis pour les tremblements de terre.

Afficher et définir le style

Un paquetage de tuiles contient un ensemble de fichiers de ressources conservés dans les tuiles vectorielles. Certains de ces fichiers de ressources comportent des informations sur les polices et le style. L’apparence des symboles ponctuels représentant les tremblements de terre, affichés par vos tuiles vectorielles, est gérée par les instructions enregistrées dans un fichier texte JSON (JavaScript Object Notation) incorporé dans le paquetage de tuiles vectorielles. Vous allez d’abord extraire le paquetage de tuiles vectorielles afin de pouvoir accéder au fichier JSON. Vous allez ensuite mettre en forme le fichier à l’aide du plug-in JSTool dans Notepad++ pour améliorer sa lisibilité.

  1. Accédez au dossier du projet par défaut dans lequel se trouve earthquakes_2017.vtpk.
  2. Cliquez avec le bouton droit sur earthquakes_2017.vtpk, placez le pointeur sur 7-Zip et sélectionnez Extraire les fichiers.

    Vous utiliserez les paramètres par défaut pour extraire le contenu du paquetage de tuiles vectorielles.

  3. Cliquez sur OK.

    Deux nouveaux dossiers, p12 et esriinfo, sont extraits.

  4. Ouvrez les dossiers p12, resources (Ressources) et styles.
  5. Cliquez avec le bouton droit sur root.json et sélectionnez Edit with Notepad++ (Modifier avec Notepad++).

    Le document de texte s’ouvre dans Notepad+++. Il inclut une ligne unique de texte qui représente les propriétés de style du paquetage de tuiles vectorielles.

    JSON non mis en forme

    Les programmes qui lisent les fichiers JSON, comme ArcGIS Pro, lisent généralement ces fichiers quelle que soit leur formatage, tant que l’ordre des caractères est respecté et la ponctuation correcte. Pour un utilisateur, lire un fichier JSON est une tâche plus ardue. Le fait d’ajouter des espaces et des sauts de ligne au texte permet de le lire et de l’interpréter plus facilement. Vous allez modifier le format du fichier JSON à l’aide du plug-in JSTool.

  6. Sur le ruban, cliquez sur Plugins (Plug-ins), pointez sur JSTool, puis sélectionnez JSFormat (raccourci : Ctrl+Alt+M)..

    Le fichier JSON est mis en formaté.

    Contenu JSON mis en forme

    Le fichier JSON mis en forme se compose de plusieurs lignes dont la plupart débutent par une indentation. Les indentations améliorent la lisibilité du fichier JSON, mais elles ne sont pas des éléments nécessaires au code. La deuxième ligne commence par une seule indentation, suivie par le texte "version": 8 et une virgule.

    Paire propriété et valeur dans JSON

    JSON est écrit sous la forme de paires propriété-valeur séparées par le signe deux-points. Dans notre exemple, la propriété "version" possède la valeur 8. Les propriétés doivent toujours être placées entre guillemets. Une virgule isole chaque paire propriété-valeur. Il est possible de regrouper plusieurs paires propriété-valeur par des accolades (voir sixième ligne).

    Objets JSON

    Lorsque plusieurs paires propriété-valeur sont placées entre des accolades, elles forment un objet. Les objets peuvent également contenir différents objets. L’objet esri, à la sixième ligne, figure à l’intérieur de l’objet appelé sources qui se trouve à la cinquième ligne.

    Objets JSON imbriqués

    Une propriété unique peut également avoir plusieurs valeurs. Les valeurs figurant entre parenthèses constituent alors un tableau. La propriété layers à la onzième ligne contient un tableau.

    Objet JSON contenant des couches cartographiques

    Ce tableau est un peu complexe car il contient plusieurs objets. Dans le cas illustré, la propriété layers contient plusieurs valeurs prenant la forme d’objets, chacun possédant ses propres propriétés. Chaque objet correspond à une couche. Actuellement, le fichier JSON n’a qu’une seule couche : earthquakes_2017, la couche des points représentant les tremblements de terre.

    Les propriétés de la couche earthquakes_2017 incluent des informations sur le style de la couche. Le type de symbole utilisé pour afficher les points dans votre couche de tremblements de terre est déterminé par la propriété type.

    Couche de type de symbole

    Actuellement, la valeur pour type est symbol. La valeur symbol utilise une icône par défaut conservée dans le paquetage de tuiles vectorielles pour afficher le point.

Mettre à jour le style

L’icône du symbole par défaut ne prend pas en charge les effets visuels les plus avancés tels que le flou qui sont utiles pour l’affichage de grandes quantités de données ponctuelles. Vous allez changer type en circle qui prend en charge ces effets. Ensuite, vous allez changer la couleur et les effets du style.

  1. À la ligne 13, remplacez "symbol" par "circle".

    Couche de type de cercle

    Vous allez ensuite supprimer certaines propriétés de style qui ne s’appliquent pas aux cercles. Les propriétés layout et paint contiennent le reste des informations définissant l’apparence des symboles.

    Propriétés Layout et paint

  2. Supprimez le texte dans les lignes contenant les propriétés icon-image, icon-allow-overlap et icon-color.

    Propriétés Layout et paint vides

    Vous allez ensuite ajouter une propriété circle-color à la propriété paint pour que la nouvelle couleur d’affichage des cercles soit le bleu. Les couleurs sont spécifiées à l’aide de codes hexadécimaux (hex).

    Le tableau suivant dresse la liste des codes hex que vous allez utiliser pour donner un effet brillant aux points représentant les tremblements de terre. Le tableau inclut également les valeurs d’équivalence en rouge, vert et bleu (RVB), ainsi qu’en cyan, magenta, jaune et noir (CMJN) pour comparaison.

    Code hexadécimalCouleurPourcentage de RVBCMJN

    #00C8D6

    Couleur bleue

    0 % rouge, 78,4 % de vert, 83,9 % de bleu

    100 % de cyan, 6,5 % de magenta, 0 % de jaune, 16,1 % de noir

    #D1FF73

    Couleur verte

    82 % de rouge, 100 % de vert, 45,1 % de bleu

    18 % de cyan, 0% de magenta, 54,9 % de jaune, 0 % de noir

    #FFFFBE

    Couleur jaune

    100 % de rouge, 100 % de vert, 74,5 % de bleu

    0% de cyan, 0% de magenta, 25,5 % de jaune, 0 % de noir

    #FFFFFF

    Couleur blanche

    100 % de rouge, 100 % de vert, 100 % de bleu

    0 % de cyan, 0 % de magenta, 0 % de jaune, 0 % de noir

  3. Sur une nouvelle ligne à l’intérieur de l’objet de la propriété paint, saisissez "circle-color": "#00C8D6".

    Cercle de couleur défini sur une couleur hexadécimale bleue

  4. Enregistrez le fichier JSON et fermez Notepad++.

Procéder au nouveau paquetage de tuiles vectorielles

Maintenant que vous avez mis à jour le style, vous allez reconditionner les tuiles vectorielles et les ouvrir dans ArcGIS Pro pour vous assurer que vos mises à jour ont été appliquées. Lors du reconditionnement des tuiles, il est important de ne pas compresser les données car cela est généralement effectué lorsqu’un fichier .zip est créé. Si les données dans le fichier JSON sont compressées, ArcGIS Pro ne sera pas en mesure de les afficher sur une carte. Pour éviter de compresser les données, vous allez utiliser l’option de 7-Zip visant à créer des données archivées sans compression.

  1. Accédez au dossier du projet, Earthquakes of 2017 (Tremblements de terre de 2017). Cliquez sur les dossiers esriinfo et p12 en maintenant la touche Ctrl enfoncée pour les sélectionner.
    Astuce :

    Vous pouvez également sélectionner les dossiers en traçant un rectangle autour d’eux.

  2. Cliquez avec le bouton droit sur les dossiers sélectionnés, pointez sur 7-Zip et cliquez sur Ajouter à l’archive.

    La fenêtre Ajouter à l’archive apparaît.

  3. Dans la zone à côté d’Archive, tapez earthquakes_2017_blue_circles.vtpk.
  4. Dans Format de l’archive, choisissez zip. Dans Niveau de compression, choisissez Aucune.
  5. Cliquez sur OK.

    Le fichier earthquakes_2017_blue_circles.vtpk est créé dans le dossier du projet. Vous allez ensuite l’examiner dans ArcGIS Pro.

  6. Ouvrez votre projet Earthquakes of 2017 dans ArcGIS Pro.
  7. Sur le ruban, cliquez sur l’onglet Map (Carte). Dans le groupe Couche, cliquez sur Ajouter des données.
  8. Recherchez earthquakes_2017_blue_circles.vtpk et ajoutez-le dans la carte.

    La nouvelle couche montre les cercles bleus mis à jour à la place des symboles ponctuels par défaut initialement affichés.

    Cercles bleus

  9. Enregistrez le projet et fermez ArcGIS Pro.

Vous avez extrait le contenu d’un paquetage de tuiles vectorielles, modifié le style JSON afin de remplacer les symboles ponctuels par défaut par des cercles bleus simples, rempaqueté les tuiles vectorielles et vérifié vos modifications. À ce stade, l’aspect des points bleus n’est pas vraiment meilleur que les symboles par défaut. Vous allez ensuite continuer à modifier le style pour faire varier la taille des cercles selon la magnitude des tremblements de terre, ajouter d’autres couleurs et inclure un effet de flou pour donner l’impression que les points brillent.


Ajouter des effets de flou et un style centré sur les données

Précédemment, vous avez modifié le style dans un paquetage de tuiles vectorielles pour changer l’apparence des symboles ponctuels des icônes par défaut en cercles bleus. Vous allez ensuite mettre à jour la symbologie pour utiliser un effet de flou dégradé radial composé de cercles dont la taille dépend de la magnitude du tremblement de terre. Vous allez personnaliser la combinaison de couleurs en dupliquant la couche de points et en lui ajoutant des échelles de couleurs et des teintes variées. Après son ajout à une carte sur arrière-plan foncé, vous obtiendrez un effet lumineux qui met en évidence les tremblements de terre.

Définir le rayon du cercle selon la magnitude du tremblement de terre

Les cercles bleus que vous avez générés au cours de la leçon précédente n’illustrent pas la magnitude de chaque tremblement de terre. En apportant quelques ajouts et modifications au fichier de style JSON, vous allez faire varier la taille de chaque cercle de sorte que les tremblements de terre de magnitude élevée soient plus gros.

  1. Accédez au dossier dans lequel se trouve earthquakes_2017_blue_circles.vtpk.
  2. Cliquez avec le bouton droit sur earthquakes_2017_blue_circles.vtpk, placez le pointeur sur 7-Zip et sélectionnez Extraire les fichiers.
  3. Cliquez sur OK.
  4. Ouvrez les dossiers p12, resources (Ressources) et styles.
  5. Cliquez avec le bouton droit sur root.json et sélectionnez Edit with Notepad++ (Modifier avec Notepad++).

    Texte JSON

    Pour changer la taille des points représentant les tremblements de terre, vous allez ajouter la propriété circle-radius à l’intérieur de l’objet paint. L’objet possède déjà une propriété, aussi vous devrez ajouter une virgule avant d’en ajouter une deuxième.

  6. Ajoutez une virgule à la fin de "circle-color": "#00C8D6". Appuyez sur Entrée pour créer une ligne et saisissez "circle-radius":.

    Propriété du rayon du cercle

    La propriété circle-radius accepte un nombre ou un objet comme valeur. Si vous définissez un nombre, le rayon de chaque cercle correspond au même nombre de pixels que le nombre spécifié. Vous voulez que le rayon de chaque cercle varie selon une valeur attributaire. Vous allez donc créer une fonction de propriété. Les fonctions de propriété sont définies au sein d’objets.

  7. Tapez {, appuyez deux fois sur Entrée et tapez }.

    Propriété du rayon du cercle vide

    Vous allez maintenant identifier le nom du champ attributaire à utiliser dans la fonction de propriété. La magnitude du tremblement de terre est conservée dans le champ mag ; celle-ci a été incluse par la mise en évidence dans la table avant la création du paquetage de tuiles vectorielles. Pour identifier l’attribut au sein de la fonction de propriété, vous allez définir la valeur de property sur mag.

  8. Dans la ligne vide entre les accolades, tapez "property": "mag".

    ID de la propriété de magnitude

    Vous allez ensuite définir la dimension du rayon du cercle pour chaque valeur de magnitude. Pour ce faire, vous allez créer des arrêts. Un arrêt possède deux valeurs : la première est une valeur en entrée et la seconde une valeur en sortie. Vos arrêts contiendront une valeur en entrée pour la magnitude et une valeur en sortie pour le rayon du cercle.

  9. Ajoutez une virgule au bout de la ligne intitulée "property": "mag", appuyez sur Entrée et saisissez "stops": [].

    Propriétés des arrêts

    Vous allez ajouter deux arrêts. L’un contiendra le rayon de cercle minimum et l’autre indiquera le rayon de cercle maximum.

  10. Ajoutez deux lignes vides à l’intérieur, encadrées par des crochets, après "stops". Dans la première ligne vide, tapez [4, 10] et ajoutez une virgule. Sur la deuxième ligne vide, tapez [8, 100].

    Arrêts pour les rayons minimum et maximum

    Le premier arrêt indique que les tremblements de terre avec une magnitude de 4 ou inférieur auront une taille égale à 10 pixels. Le deuxième arrêt indique que les tremblements de terre avec une magnitude de 8 ou supérieur auront une taille égale à 100 pixels. Les tremblements de terre dont la magnitude est comprise entre 4 et 8 auront une taille comprise entre 10 et 100 pixels.

    Avant de procéder au nouveau paquetage de tuiles vectorielles pour afficher et vérifier votre travail, vous allez apporter deux modifications supplémentaires aux symboles ponctuels. Tout d’abord, vous allez ajouter un effet de flou. Puis, vous allez diminuer l’opacité pour mieux distinguer les grands groupes de cercles qui se chevauchent.

  11. Créez une ligne sous la propriété circle-color et tapez "circle-blur": 1. Ajoutez une virgule à la fin.

    Une valeur de cercle flou égale à 1 a pour effet de flouter le cercle de telle manière que seul le centre du cercle soit complètement opaque.

  12. Ajoutez une autre ligne et saisissez "circle-opacity": 0.05. Ajoutez une virgule à la fin.

    Une valeur d’opacité égale à 0,05 règle l’opacité sur une valeur de 5 %.

    Flou et opacité du cercle

  13. Enregistrez le fichier JSON et fermez Notepad++.

Procéder au nouveau paquetage de tuiles vectorielles

Pour vérifier votre travail, vous allez procéder au nouveau paquetage de tuiles vectorielles et les ajouter à une carte dans ArcGIS Pro.

  1. Recherchez le dossier qui contient le paquetage de couches extrait. Sélectionnez les dossiers esriinfo et p12 à l’aide de la touche Ctrl.
  2. Cliquez avec le bouton droit sur les dossiers mis en surbrillance, pointez sur 7-Zip et choisissez Ajouter à l’archive.
  3. Dans Archive, tapez earthquakes_2017_blue_blurs.vtpk.
  4. Dans Format de l’archive, choisissez zip. Dans Niveau de compression, choisissez Aucune.
  5. Cliquez sur OK.

    Un nouveau fichier intitulé earthquakes_2017_blue_blurs.vtpk est créé dans le dossier. Si vous le souhaitez, vous pouvez copier votre nouveau fichier .vtpk dans le dossier de projet par défaut.

  6. Ouvrez votre projet Earthquakes of 2017 dans ArcGIS Pro.
  7. Dans la fenêtre Contents (Contenu), décochez toutes les couches pour les désélectionner.
  8. Sur le ruban, cliquez sur l’onglet Map (Carte). Dans le groupe Couche, cliquez sur Ajouter des données. Recherchez et ajoutez le paquetage de tuiles vectorielles earthquakes_2017_blue_blurs.vtpk dans la carte.

    Cercles bleus floutés

    Ces points se distingueraient mieux sur un arrière-plan de couleur sombre. Vous allez ajouter un fond de carte sombre pour que les effets de flou bleu ressortent davantage.

  9. Sous l'onglet Map (Carte), dans le groupe Layer (Couche), cliquez sur Basemap (Fond de carte). Sélectionnez Dark Gray Canvas (Nuances de gris foncé).

    Un fond de carte foncé est ajouté à la carte.

    Cercles bleus sur fond de carte foncé

Ajouter des couches en double avec une symbologie qui varie

Enfin, vous allez ajouter d’autres couleurs aux cercles afin de renforcer leur aspect (en suivant la conception établie dans ce billet de blog). Vous allez dupliquer la couche de points et attribuer des tailles de cercle et des couleurs différentes.

Dans le fichier de style JSON que vous avez modifié, la majorité de votre travail figure à l’intérieur de l’objet layers. La valeur layers est un tableau d’objets. Chaque objet représente une couche l’ensemble de ses propriétés. Actuellement, un seul objet figure dans ce tableau : la couche de tremblements de terre initiale.

Vous pouvez dupliquer la couche en la copiant-collant après la couche existante. Les couches sont rendues en commençant par la première couche du dessous dans ArcGIS Pro, ce qui signifie que chaque couche s’affiche sur la couche qui a été définie précédemment.

  1. Extrayez earthquakes_2017_blue_blurs.vtpk à l’aide de 7-Zip. Ouvrez les dossiers p12, resources et styles.
  2. Cliquez avec le bouton droit sur root.json et sélectionnez Edit with Notepad++ (Modifier avec Notepad++).
  3. Mettez en surbrillance l’intégralité de l’objet représentant la couche des tremblements de terre, y compris les accolades qui l’entourent.

    Objet de la couche mis en surbrillance

  4. Cliquez avec le bouton droit sur le texte mis en surbrillance et sélectionnez Copy (Copier).
  5. Ajoutez une virgule après l’accolade de fermeture dans l’objet de la couche.

    Virgule insérée après l’objet de la couche

  6. Créez une ligne après la virgule. Cliquez avec le bouton droit sur la nouvelle et choisissez Paste (Coller).

    Une copie de la couche des tremblements de terre est ajoutée au tableau layers.

    Dupliquer la couche

    Vous allez modifier les valeurs id, color et stops de la couche dupliquée. Vous allez opter pour une couleur verte et des petits cercles pour la couche dupliquée.

  7. Dans l’objet de la couche dupliquée, apportez les modifications suivantes :
    • Mettez à jour la valeur id en lui donnant la valeur "quakes_2017_02".
    • Mettez à jour la valeur circle-color en lui donnant la valeur "#D1FF73".
    • Mettez à jour la première valeur stops en lui donnant la valeur [4, 4].
    • Mettez à jour la seconde valeur stops en lui donnant la valeur [8, 35].

    Nouvelles valeurs pour ID, couleur et arrêts

    Vous allez ensuite répéter ces étapes pour créer une troisième couche avec un ID, une couleur et un arrêt rayon du cercle différent.

  8. Ajoutez une virgule après l’accolade de fermeture dans l’objet de la couche. Créez une ligne après la virgule. Cliquez avec le bouton droit sur la nouvelle et choisissez Paste (Coller).
  9. Dans la couche dupliquée, apportez les modifications suivantes :
    • Mettez à jour la valeur id en lui donnant la valeur "quakes_2017_03".
    • Mettez à jour la valeur circle-color en lui donnant la valeur "#FFFFBE".
    • Vérifiez que la première valeur stops est définie sur [4, 4].
    • Mettez à jour la seconde valeur stops en lui donnant la valeur [8, 15].

    Enfin, vous allez répéter les étapes pour créer une quatrième couche.

  10. Ajoutez une virgule après l’accolade de fermeture dans l’objet de la couche. Créez une ligne après la virgule. Cliquez avec le bouton droit sur la nouvelle et choisissez Paste (Coller).
  11. Dans la couche dupliquée, apportez les modifications suivantes :
    • Mettez à jour la valeur id en lui donnant la valeur "quakes_2017_04".
    • Mettez à jour la valeur circle-color en lui donnant la valeur "#FFFFFF".
    • Mettez à jour la première valeur stops en lui donnant la valeur [4, 1].
    • Mettez à jour la seconde valeur stops en lui donnant la valeur [8, 5].
  12. Enregistrez le fichier JSON et fermez Notepad++.

    Vous disposez maintenant de quatre versions de la couche de tremblements de terre, chacune ayant des couleurs et des tailles de cercles propres. Le style est terminé. Vous allez ajouter les tremblements de terre à votre carte pour voir à quoi ils ressemblent.

  13. Recherchez le dossier qui contient le paquetage de couches extrait. Mettez en surbrillance les dossiers esriinfo et p12 et compressez-les à l’aide du programme 7-Zip. Donnez le nom earthquakes_2017_blue_green_blurs.vtpk à l’archive et définissez le niveau de compression sur Aucune.

    Un nouveau fichier intitulé earthquakes_2017_blue_green_blurs.vtpk est créé.

  14. Ouvrez votre projet Earthquakes of 2017 dans ArcGIS Pro.
  15. Ajoutez le paquetage de tuiles vectorielles earthquakes_2017_blue_green_blurs.vtpk dans la carte.
    Remarque :

    Si votre couche ne s’affiche pas correctement, vous pouvez télécharger une version terminée.

    Carte de tremblements de terre terminée

  16. Explorez la carte. Essayez d’identifier la ceinture de feu dans l’océan Pacifique ainsi que la dorsale médio-atlantique située entre l’Europe et les Amériques.
  17. Effectuez un zoom avant sur plusieurs agrégats brillants de tremblement de terre. Localisez l’Indonésie et examinez le nombre et la magnitude des séismes de la région.

    Zoom sur une carte de tremblements de terre terminée

  18. Lorsque vous avez terminé d’explorer la carte, enregistrez le projet.

Partager les tuiles vectorielles

Les tuiles vectorielles se prêtent parfaitement au partage du fait de leur petite taille de fichiers et de leurs performances de rendu en ligne rapides. Vous allez partager votre paquetage de tuiles vectorielles sous forme d’une couche de tuiles hébergée sur votre compte ArcGIS Online.

  1. Ouvrez une nouvelle fenêtre du navigateur.
  2. Connectez-vous à votre compte d’organisation ArcGIS.
    Remarque :

    Si vous ne possédez pas de compte d’organisation, vous pouvez vous inscrire pour bénéficier d’une version d’évaluation gratuite d’ArcGIS.

  3. Sur le ruban, cliquez sur Content (Contenu).
  4. Cliquez sur Add Item (Ajouter un élément), puis sélectionnez From your computer (À partir de votre ordinateur).

    La fenêtre Add an item from my computer (Ajouter un élément provenant de mon ordinateur) s’ouvre.

  5. Sous File (Fichier), cliquez sur le bouton Choose File (Sélectionner un fichier).
  6. Recherchez et sélectionnez earthquakes_2017_blue_green_blurs.vtpk. Cliquez sur Ouvrir.
  7. Vérifiez si la case Publish this file as a hosted layer (Publier ce fichier en tant que couche hébergée) est cochée.
  8. Pour Tags (Balises), saisissez earthquakes (tremblements de terre).
  9. Cliquez sur Ajouter un élément.

    Le paquetage de tuiles vectorielles est téléchargé sur votre compte ArcGIS Online sous forme d’une couche de tuiles hébergée.

Dans cette leçon, vous avez créé un paquetage de tuiles vectorielles à partir de données relatives aux tremblements de terre et personnalisé l’apparence des points correspondants en modifiant le fichier de style JSON figurant dans le paquetage de tuiles vectorielles. Par le biais de la duplication de couches, des effets de flou et de la symbologie dynamique, vous avez amélioré la symbologie des points associés aux tremblements de terre et créé des effets brillants et colorés mettant en évidence les agrégats de séismes importants et révélant les zones touchées par ces phénmènes dans le monde entier. Maintenant que vous savez comment créer un paquetage de tuiles vectorielles et mettre à jour manuellement le style, vous pouvez appliquer ces compétences pour rectifier la symbologie d’autres couches de tuiles vectorielles.

Dans cette leçon, nous n’avons abordé qu’une petite partie de ce qui est possible de faire par l’intermédiaire de la modification du style. ArcGIS Pro prend en charge la spécification de style développée par Mapbox. En ajoutant et en modifiant les propriétés JSON d’autres types de couche de tuiles vectorielles, vous pouvez créer et peaufiner l’apparence de n’importe quelle couche de points, de lignes ou de polygones à l’aide de la symbologie dynamique afin de concevoir un nombre quasi illimité de styles de cartes avec des tuiles vectorielles. Trouvez l’inspiration en jetant un œil sur ces recettes FireFly.

Vous trouverez plus de leçons dans la Bibliothèque des leçons Apprendre à utiliser ArcGIS.