Cartographier une épidémie historique de choléra

En 1854, Londres subissait de plein fouet une pandémie de choléra. L’épidémie de Broad Street, dans le district de Soho, a été particulièrement grave, tuant des centaines de personnes. À l’époque, la plupart des gens croyaient que le choléra se propageait dans l’air. À l’aide de fenêtres contextuelles et de la symbologie de carte de densité, vous explorerez les données recueillies par John Snow pour voir si vous pouvez prouver le contraire.

Explorer les données du choléra

Un SIG vous permet de comparer des données géographiques sous forme de couches. Vous commencerez par explorer les couches se rapportant à l’épidémie de choléra de 1854 dans ArcGIS Online.

  1. Ouvrez la carte Épidémie de choléra, 1854.
  2. En haut de la page, cliquez sur Sign In (Connexion) et connectez-vous à votre compte ArcGIS.
  3. Dans la fenêtre latérale, cliquez sur Content (Contenu) pour afficher les couches sur la carte.

    Fenêtre Contenu avec la liste des couches

    La couche de fond de carte, Light Gray Canvas (Nuances de gris), sert de contexte pour les autres données. La seule autre couche qui est activée et visible est la Snow’s Cholera Map (Carte du choléra de John Snow). C’est cette carte que John Snow a dessinée et publiée pour documenter les données collectées pendant l’épidémie. Chaque croisillon signale qu’un décès dû au choléra est survenu à cette adresse.

    Détail de la carte montrant une accumulation de croisillons le long des rues

  4. Explorez la carte pour voir où le choléra était le plus répandu dans le district de Soho.
  5. Dans la fenêtre Contents (Contenu), cochez la case en regard de la couche Cholera Cases (Cas de choléra) pour l’activer.

    Ce sont les mêmes adresses que celles que Snow a cartographiées.

  6. Cliquez sur l’un des points de la carte.

    Fenêtre contextuelle indiquant l’adresse et le nombre de décès

    Une fenêtre contextuelle s’affiche, indiquant l’adresse et le nombre de décès qui y sont survenus. Un SIG peut stocker beaucoup plus d’informations que vous ne pouvez en dessiner ou en marquer sur une carte. Vous pouvez accéder à ces informations dans des fenêtres contextuelles ou dans la table attributaire de la couche.

  7. Dans la fenêtre Contents (Contenu), pointez le curseur de la souris sur Cholera Cases (Cas de choléra). Cliquez sur le bouton Show Table (Afficher la table) en dessous du nom de la couche.

    Bouton Afficher la table de la couche Cas de choléra

    Une table attributaire s’affiche, indiquant le nombre de décès survenus à chaque adresse.

  8. Fermez la table attributaire.
  9. Au-dessus de la carte, cliquez sur Save (Enregistrer) puis sur Save As (Enregistrer sous).

    Bouton Enregistrer sous pour la carte

  10. Remplacez le mot Copie dans Title (Titre) par votre nom ou vos initiales. Cliquez sur Save Map (Enregistrer la carte).

Utiliser la symbologie de carte de densité

La table attributaire fournit toutes les informations géographiques dont vous avez besoin. Il est cependant beaucoup plus facile de détecter des tendances lorsque les données sont visualisées sur une carte. Vous allez maintenant dessiner les données d’une manière différente pour rendre les modèles encore plus apparents.

  1. Dans la fenêtre Contents (Contenu), pointez la souris sur la couche Cholera Cases (Cas de choléra) et cliquez sur le bouton Change Style (Modifier le style).

    Bouton Modifier le style de la couche Cas de choléra

  2. Pour Choose an attribute to show (Choisir un attribut à afficher), sélectionnez Deaths (Décès).

    La carte est mise à jour pour afficher des cercles de tailles différentes. Au lieu de ne montrer que la localisation des adresses, la carte indique maintenant le nombre de décès survenus à chacune d’elles : plus les cercles sont grands, plus les cas de choléra sont nombreux à cette adresse. Cette symbologie est plus proche des croisillons de la carte originale.

  3. Pour l’option Select a drawing style (Sélectionner un style de dessin), sélectionnez Heat Map (Carte de densité). Cliquez sur Done (Terminé).

    Symbologie de carte de densité sélectionnée, avec le bouton Terminé en dessous

    La symbologie de carte de densité est utile pour visualiser rapidement la densité d’un jeu de données dans l’espace. Le violet et le rouge représentent les zones où la densité des cas de choléra est la plus élevée. Le jaune représente la concentration la plus dense. La densité tient compte de la proximité des emplacements les uns par rapport aux autres et du nombre de décès à chaque endroit.

  4. Dans la fenêtre Contents (Contenu), activez la couche Water Pumps (Pompes à eau).

    Carte historique avec carte de densité transparente et données ponctuelles des pompes à eau affichées au-dessus

    Il y a une pompe à eau dans la zone jaune de la carte de densité.

  5. Cliquez sur le symbole de pompe pour afficher sa fenêtre contextuelle. Fermez la fenêtre contextuelle

    Il s’agit de la pompe de Broad Street, rendue célèbre par la découverte de Snow. (Broad Street a depuis été rebaptisée Broadwick Street.) Votre carte peut vous mener à la même conclusion que celle de Snow : l’hypothèse que la pompe de Broad Street soit une source possible de l’épidémie de Soho devrait être étudiée.

  6. Fermez la fenêtre contextuelle et enregistrez la carte.

Suite à l’enquête de Snow, la poignée de la pompe à eau a été enlevée. Lorsque les gens ont été incapables d’accéder à la pompe contaminée, l’épidémie de choléra à Soho a pris fin. Des vies ont été sauvées et le choléra a été confirmé comme une maladie d’origine hydrique. Snow a réalisé d’autres travaux destinés à améliorer les services d’eau et de traitement des déchets à Londres. Ses recherches ont contribué à améliorer l’assainissement et la santé publique dans le monde entier.


Créer une Story Map

L’analyse spatiale de John Snow a pu aider les gens parce qu’il a partagé ses observations. Vous terminerez votre projet SIG en le partageant dans une story map. ArcGIS StoryMaps vous permettent de combiner cartes, textes, images et autres médias pour raconter une histoire géographique.

Partager la carte

Avant de pouvoir construire une story map, vous devez partager votre carte pour la rendre publique.

  1. Cliquez sur le bouton About (À propos), puis sur More Details (Plus de détails).

    Bouton À propos et bouton Plus de détails

    La page de présentation de votre carte s’affiche. C’est ici que vous pouvez gérer la carte et ajouter des métadonnées.

  2. Cliquez sur Share (Partager).

    Bouton Partager

  3. Cliquez sur Everyone (public) [Tout le monde (public)], puis sur Save (Enregistrer).
  4. Cliquez sur Create Web App (Créer une application Web) et sélectionnez StoryMaps.

    Le générateur StoryMaps s’affiche avec un texte d’emplacement réservé.

Configurer la story map

Pour finir, vous apporterez quelques modifications à la story map afin de présenter au mieux votre analyse.

  1. Pour Title your story (Donner un titre à votre récit), saisissez Épidémie de choléra, Londres, 1854.
  2. Comme sous-titre, saisissez Carte de densité de l’épidémie de choléra dans le district de Soho à Londres en 1854.
  3. Défilez l’affichage vers le bas.

    Votre carte est déjà intégrée dans la story map. Cependant, il se peut qu’elle ne soit pas cadrée à la meilleure échelle.

  4. Survolez le haut de la carte pour faire apparaître une barre d’outils. Cliquez sur le bouton Modifier.

    Bouton Modifier de la barre d’outils

    La fenêtre Adjust web map appearance (Ajuster l’apparence de la carte Web) s’affiche.

  5. Effectuez un zoom avant pour afficher les données de manière plus détaillée. Cliquez sur Place map (Insérer la carte).

    Cette story map est plutôt conçue pour une histoire plus longue avec plusieurs cartes. Vous allez maintenant modifier la mise en page.

  6. Dans la barre d’outils supérieure, cliquez sur Design (Création).
  7. Dans la fenêtre Design (Création), sous Cover (Couverture), cliquez sur le bouton Minimal (Minimale).

    Option Minimale pour la mise en page de la couverture de la story map

  8. Fermez la fenêtre Design (Concevoir).

    Story map de l’épidémie de choléra de Londres affichée avec l’option de couverture Minimale

  9. Pointez avec la souris sur la zone située sous la carte. Cliquez sur le bouton Add content block (Ajouter un bloc de contenu) et sélectionnez Paragraph (Paragraphe).

    Bouton Ajouter un bloc de contenu et option Paragraphe dans le menu

  10. Décrivez votre carte pour aider d’autres personnes à mieux la comprendre. Vous pouvez copier et coller cet exemple :

    En 1854, une grave épidémie de choléra frappe le district de Soho à Londres. À l’époque, la plupart des gens croyaient que le choléra se propageait dans l’air. La carte du Dr John Snow a permis d’associer spatialement les cas de choléra à une seule pompe à eau contaminée. Cette observation a eu trois effets positifs : la pompe à eau a été mise hors service, ce qui a permis d’éviter d’autres décès ; le choléra a été identifié comme une maladie d’origine hydrique ; et des améliorations ont été apportées aux systèmes d’approvisionnement en eau et de traitement des déchets à Londres.

    Voici la carte créée par Snow en 1854, ainsi que les mêmes données représentées avec la symbologie d’une carte de densité. La partie jaune de la carte représente la plus forte densité de cas de choléra et coïncide avec la pompe à eau de Broad Street.

  11. Cliquez sur Publish (Publier) et sélectionnez Everyone (Public) [Tout le monde (public)].
  12. Cliquez sur Publish Story (Publier le récit).

Dans cette leçon, vous avez reconstitué l’analyse menée par le Dr John Snow pour trouver la source d’une épidémie de choléra. Vous avez exploré les relations entre les différentes couches de données à l’aide de tables attributaires, de fenêtres contextuelles et de symbologie. Vous avez aussi présenté vos conclusions dans une story map.

Comme les jeux de données de cet exemple étaient de petite taille, il était relativement facile de voir la relation entre eux. Les données géographiques sont généralement plus volumineuses et plus complexes. Un système d’organisation, d’analyse et de partage des informations géographiques (un SIG) devient rapidement nécessaire pour répondre aux questions spatiales et résoudre des problèmes.