Cartographier une épidémie historique de choléra

En 1854, Londres subissait de plein fouet une pandémie de choléra. À l’époque, on comprenait mal comment les germes et autres micro-organismes pouvaient causer des maladies. La plupart des gens croyaient que le choléra se propageait par des miasmes, ou des vapeurs toxiques, dans l’air. Le Dr John Snow fit quelque chose que les chercheurs et analystes dans le SIG font aujourd’hui : il collecta des données et cartographia les informations pour identifier des tendances. À l’aide de fenêtres contextuelles et de la symbologie de carte de densité, vous allez explorer les données recueillies par John Snow pour déterminer si le choléra se répandait dans l’air ou autrement.

Explorer les données du choléra

Un SIG vous permet de comparer des données géographiques sous forme de couches. Chaque couche de la carte contient des informations différentes que vous pouvez comparer pour mieux identifier et comprendre les tendances et leur impact l’une sur l’autre. Vous commencerez par utiliser Map Viewer pour explorer les couches d’une carte existante illustrant les données de l’épidémie de choléra de 1854.

  1. Ouvrez la carte Cholera Outbreak, 1854.

    La carte s’affiche dans Map Viewer.

    Carte s’affichant dans Map Viewer

  2. Connectez-vous à votre compte ArcGIS.
    Remarque :

    Si vous ne possédez pas de compte d’organisation, vous pouvez vous inscrire pour bénéficier d’une version d’évaluation gratuite d’ArcGIS.

    Si vous rencontrez une erreur ou ne parvenez pas à vous connecter à votre compte, n’oubliez pas que les mots de passe sont sensibles à la casse. Si vous avez oublié votre mot de passe ArcGIS, vous pouvez le réinitialiser depuis la page de connexion. Reportez-vous à la rubrique Résoudre les problèmes liés aux comptes pour plus d’informations.

  3. Dans la barre d’outils Contents (Contenu) (foncée), cliquez sur Layers (Couches) pour afficher les couches de la carte.

    Volet Couches

    Cette carte comprend trois couches, mais la seule couche visible est la couche Snow’s Cholera Map (Carte du choléra de Snow). C’est cette carte que John Snow a dessinée et publiée pour documenter les données collectées pendant l’épidémie. Chaque croisillon (lignes en gras superposées le long de la rue) signale qu’un décès dû au choléra est survenu à cette adresse.

    Détail de la carte montrant une accumulation de croisillons le long des rues

  4. Utilisez les outils de déplacement et de zoom pour explorer la carte afin de déterminer où le choléra était le plus répandu dans le district de Soho.

    Y-a-t-il des quartiers ou des adresses spécifiques où le nombre de décès documenté est plus élevé ?

  5. Dans la fenêtre Layers (Couches), cliquez sur le bouton Show layer (Afficher une couche) pour la couche Cholera Cases (Cas de choléra) pour l’activer la couche sur la carte.

    Bouton Show layer (Afficher une couche) pour la couche Cholera Cases (Cas de choléra)

    Vous pouvez cliquer sur le bouton Show layer (Afficher la couche) pour rendre la couche visible sur la carte. La couche Cholera Cases (Cas de choléra) présente les mêmes adresses que celles que le Dr Snow a cartographiées sous forme de points sur la carte.

  6. Cliquez sur l’un des points de la carte.

    Fenêtre contextuelle indiquant l’adresse et le nombre de décès

    Une fenêtre contextuelle s’affiche, indiquant l’adresse et le nombre de décès qui y sont survenus. Un SIG peut stocker beaucoup plus d’informations que vous ne pouvez en dessiner ou en marquer sur une carte. Vous pouvez accéder à ces informations dans des fenêtres contextuelles ou dans la table attributaire de la couche.

  7. Fermez la fenêtre contextuelle.
  8. Dans la fenêtre Layers (Couches), pour Cholera Cases (Cas de choléra), cliquez sur le bouton Options puis sur Show table (Afficher la table).

    Option Show table (Afficher la table) de la couche Cholera Cases (Cas de choléra)

    Une table attributaire s’affiche, indiquant le nombre de décès survenus à chaque adresse. Une table attributaire contient des lignes et des colonnes fournissant des informations liées à une entité de carte.

  9. Fermez la table attributaire.

    Bouton Close (Fermer) dans la table attributaire

  10. Dans la barre d’outils Contents (Contenu), cliquez sur Save and open (Enregistrer et ouvrir), puis sur Save as (Enregistrer sous).
  11. Dans la fenêtre Save Map (Enregistrer la carte), pour Title (Titre), saisissez 1854 Cholera Outbreak Map (Carte de l’épidémie de choléra de 1954) et ajoutez vos initiales afin de rendre la carte unique au sein de votre organisation ArcGIS.

    Titre mis à jour dans la fenêtre Save map (Enregistrer la carte)

  12. Cliquez sur Save map (Enregistrer la carte).

    Une copie de la carte est enregistrée sur votre compte ArcGIS Online.

Utiliser la symbologie de carte de densité

La table attributaire fournit des détails sur les lieux des décès liés au choléra. Il est cependant beaucoup plus facile de détecter des tendances lorsque les données sont visualisées sur une carte, comme vous avez pu le constater avec l’affichage des cas sous forme de points sur la carte. Vous allez maintenant dessiner les données d’une manière différente pour rendre les modèles encore plus apparents.

  1. Dans la barre d’outils (claire) Settings (Paramètres), cliquez sur Styles pour accéder aux paramètres de style pour la couche Cholera Cases (Cas de choléra) sélectionnée.

    Bouton Styles

  2. Dans la fenêtre Styles (Styles), pour Choose attributes (Choisir des attributs), cliquez sur Field (Champ).
  3. Dans la fenêtre Add fields (Ajouter des champs), sélectionnez Deaths (Décès) et cliquez sur Add (Ajouter).

    Le champ Décès est sélectionné pour l’ajouter comme attribut de symbolisation

    La carte est mise à jour pour afficher des cercles de tailles différentes. Au lieu de ne montrer que la localisation des adresses, la carte indique maintenant le nombre de décès survenus à chacune d’elles : plus les cercles sont grands, plus les cas de choléra sont nombreux à cette adresse. Cette symbologie est plus proche des croisillons de la carte originale.

  4. Pour Pick a style (Sélectionner un style), choisissez Heat Map (Carte de densité).

    Style Heat Map (Carte de densité) sélectionné comme style actuel

    La symbologie de carte de densité est utile pour visualiser rapidement la densité d’un jeu de données dans l’espace, ou l’importance d’un phénomène dans une certaine zone.

  5. Pour Heat Map (Carte de densité), cliquez sur le bouton Style options (Options de style).
  6. Dans la fenêtre Style options (Options de style), cliquez sur le symbole sous Symbol style (Style de symbole).

    Bouton Symbol style (Style de symbole)

  7. Dans la fenêtre Symbol style (Style de symbole), cliquez sur Fill color (Couleur de remplissage). Dans la fenêtre Ramp (Dégradé) qui apparaît, cliquez sur Heatmap 1 (Carte de densité 1).
    Conseil :

    Pour afficher le nom d’un dégradé de couleurs, placez le pointeur de la souris dessus.

    Dégradé de couleurs Heatmap 1 (Carte de densité 1) sélectionné

  8. Dans la fenêtre Ramp (Dégradé), cliquez sur Done (Terminé). Dans la fenêtre Style options (Options de style), cliquez deux fois sur Done (Terminé).

    Le violet et le rouge représentent les zones où la densité des cas de choléra est la plus élevée. Le jaune représente la concentration la plus dense. La densité tient compte de la proximité des emplacements les uns par rapport aux autres et du nombre de décès à chaque endroit.

    Symbologie des cas de choléra mises à jour avec le style de carte de densité

    Toutefois, la carte de Snow n’étant pas très visible, vous allez ajuster le paramètre Blending (Fusion) de la couche Cholera Cases (Cas de choléra). Les modes de fusion permettent de mieux contrôler l’apparence des couches en les fusionnant de sorte que les couches supplémentaires soient plus visibles.

  9. Dans la barre d’outils Settings (Paramètres), cliquez sur Properties (Propriétés).
  10. Dans la section Appearance (Apparence), sous Blending (Fusion), cliquez sur Normal. Dans la fenêtre Blending (Fusion), faites défiler la section Darken (Assombrir) et choisissez Multiply (Multiplier).

    Option Multiply (Multiplier) sélectionnée dans la fenêtre Blending (Fusion)

  11. Fermez la fenêtre Blending (Mélange).

    De plus, vous pouvez définir le niveau de transparence d’une couche pour qu’il soit possible de mieux voir à travers et pour que d’autres couches soient plus visibles.

  12. Pour Transparency (Transparence), faites glisser le curseur sur 25 %.

    Curseur de transparence défini sur 25 %

  13. Dans la fenêtre Contents (Contenu), pour la couche Water Pumps (Pompes à eau), cliquez sur le bouton Show layer (Afficher une couche).

    Il y a une pompe à eau à proximité de la zone en jaune sur la carte de densité.

    Carte historique avec carte de densité transparente et données ponctuelles des pompes à eau affichées au-dessus

  14. Cliquez sur le symbole de la pompe à eau la plus proche de la zone en jaune sur la carte de densité pour afficher les fenêtres contextuelles associées.

    Pompe à eau centrale identifiée sur la carte

    Il s’agit de la pompe de Broad Street, identifiée par la carte du Dr Snow comme étant la pompe à eau responsable de l’épidémie de choléra de 1854 à Londres. Broad Street a depuis été rebaptisée Broadwick Street. Votre carte peut vous mener à la même conclusion que celle de Snow : l’hypothèse que la pompe de Broad Street soit une source possible de l’épidémie devrait être étudiée.

  15. Fermez la fenêtre contextuelle et enregistrez la carte.

Suite à l’enquête de Snow, la poignée de la pompe à eau a été enlevée. Lorsque les gens n’ont plus été capables d’accéder à la pompe contaminée, l’épidémie de choléra à Londres a été contenue. Des vies ont été sauvées et le choléra a été confirmé comme une maladie d’origine hydrique. Le Dr Snow a contribué à d’autres travaux à Londres, améliorant les services d’eau et de traitement des déchets dans la ville. Ses recherches ont contribué à améliorer l’assainissement et la santé publique dans le monde entier.


Créer une application web

L’analyse spatiale de John Snow a pu aider les gens parce qu’il a partagé ses observations. Vous allez finaliser votre projet SIG en partageant votre carte sous forme d’application Web.

En tant qu’utilisateur SIG, vous avez utilisé Map Viewer pour concevoir et visualiser des données sur une carte Web. Pour partager votre carte, vous pouvez créer une application Web de sorte que votre public puisse consulter la carte et interagir avec la carte, même sans savoir utiliser tous les outils disponibles dans Map Viewer. Les applications cartographiques offrent une interface simplifiée qui permet de partager, de manière ciblée, une histoire ou un message et favorise l'exploration de la carte par des tiers ayant un objectif précis en tête.

Vous allez utiliser ArcGIS Instant Apps pour convertir vos cartes en applications permettant à votre public d’interagir de façon intuitive avec vos cartes et vos données.

Partager la carte

Pour créer une application, vous allez partager votre carte afin de la rendre publique. À ce stade de la leçon, vous seul pouvez accéder à votre carte Web et l’afficher. Maintenant que vous êtes prêt à la partager, vous allez mettre à jour le paramètre de partage sur public pour que tout le monde puisse voir votre carte.

  1. Si nécessaire, ouvrez votre carte Cholera Outbreak, 1854 (Épidémie de choléra, 1854) dans Map Viewer.
  2. Sur la barre d’outils (foncée) Contents (Contenu), cliquez sur Share map (Partager la carte).

    Bouton Share map (Partager la carte) dans la barre d’outils Contents (Contenu) (foncée)

  3. Dans la fenêtre Share (Partager), pour Set sharing level (définir le niveau de partage), choisissez Everyone (public) (Tout le monde (public)) et cliquez sur Save (Enregistrer).

    Ensuite, utilisez la carte pour la convertir en application Web de sorte que tout le monde puisse l’explorer.

  4. Dans la barre d’outils Contents (Contenus), cliquez sur Create app (Créer une application) et choisissez Instant Apps (Applications instantanées).

    Instant Apps dans les options Créer une application

    La page de la bibliothèque Instant Apps fournit des informations et des conseils pour vous aider à choisir un modèle d’application approprié, en fonction de vos besoins. Vous voulez que l’application inclue des détails et une légende dans un volet latéral.

  5. Localisez le modèle Sidebar (Barre latérale), puis cliquez sur Choose (Choisir).

    Choisir l’application avec compartiment latéral

  6. Dans la fenêtre Create app (Créer une application), comme titre, entrezExplore the 1854 Cholera Outbreak in London (Explorer l’épidémie de choléra de 1854 à Londres), puis cliquez sur Create app (Créer une application).
  7. Si nécessaire, fermez la fenêtre de bienvenue.

    La fenêtre de configuration de l’application fournit un aperçu interactif de votre application et un volet de configuration comprenant des paramètres que vous pouvez modifier. Ensuite, vous allez configurer et partager l’application.

Configurer la carte

Vous allez modifier les paramètres par défaut en fournissant des détails sur la carte et en limitant la navigation cartographique à l’étendue de la carte du Dr Snow.

Pour configurer une application, vous pouvez utiliser la configuration express par défaut, ce qui offre un sous-ensemble des options configurables, ou désactiver la configuration Express pour accéder à tous les paramètres de configuration disponibles.

  1. Dans la fenêtre Express, cliquez sur Step 3. Barre latérale.

    Le paramètre Sidebar (Barre latérale) inclut des options pour offrir dans un volet latéral des informations qui permettent aux utilisateurs de comprendre la carte, y compris la légende et les fenêtres contextuelles. Il n’est pas indispensable que votre application ait des fenêtres contextuelles. Vous allez donc supprimer ce volet.

  2. Désactivez le paramètre Pop-up (Fenêtre contextuelle).

    L’aperçu de l’application se met à jour avec vos modifications et est automatiquement enregistré comme texte noté dans le badge Draft (Brouillon) apparaissant dans le panneau de configuration.

  3. Sous Edit details content (Mettre à jour le contenu des détails), cliquez sur Edit (Mise à jour).

    Paramètre Mettre à jour le contenu des détails dans le panneau de configuration

  4. Dans l’éditeur de texte, copiez et collez le texte suivant :
    Conseil :

    Pour coller du texte sans mise en forme, après avoir copié le texte, collez-le en appuyant sur Ctrl+Maj+V.

    En 1854, une grave épidémie de choléra frappe le district de Soho à Londres. À l’époque, la plupart des gens croyaient que le choléra se propageait dans l’air. La carte du Dr John Snow a permis d’associer spatialement les cas de choléra à une seule pompe à eau contaminée. Cette observation a eu trois effets positifs : la pompe à eau a été mise hors service, ce qui a permis d’éviter d’autres décès ; le choléra a été identifié comme une maladie d’origine hydrique ; et des améliorations ont été apportées aux systèmes d’approvisionnement en eau et de traitement des déchets à Londres.

    Voici la carte créée par Snow en 1854, ainsi que les mêmes données représentées avec la symbologie d’une carte de densité. La partie jaune de la carte représente la plus forte densité de cas de choléra et coïncide avec la pompe à eau de Broad Street.

  5. Cliquez sur OK.

    Les utilisateurs peuvent lire ce texte en cliquant sur l’onglet Details (Détails) sur votre application. Vous pouvez tester l’application à mesure que vous la configurez.

  6. Dans l’aperçu de l’application, cliquez sur l’onglet Details (Détails) pour voir le contenu que vous avez ajouté.

    Onglet Details (Détails)

    Vous allez ensuite définir l’étendue de la carte pour éviter que les utilisateurs navigue hors du quartier de Soho à Londres.

  7. En haut de la barre d’outils verticale, désactivez Express.

    Paramètre Express désactivé dans la barre d’outils verticale

    Le panneau de configuration inclut à présent tous les paramètres disponibles.

  8. Si nécessaire, dans la fenêtre Turn off express mode (Désactiver le mode express), cliquez sur Continue (Continuer).
  9. Sur la barre d’outils verticale, cliquez sur Interactivity (Interactivité) et choisissez Explore/navigate (Explorer/naviguer).

    Paramètres Explore/navigate (Explorer/naviguer)

  10. Dans la section Navigate (Naviguer), activez l’option Navigation boundary (Limite de navigation) et cliquez sur Configure (Configurer).

    Bouton Configure (Configurer) pour le paramètre Navigation boundary (Limite de navigation)

    La fenêtre Configure navigation boundary (Configurer la limite de navigation) apparaît. Vous pouvez ajuster la plage de visibilité et empêcher la navigation sur la carte au-delà d’une étendue spécifiée. Vous allez définir la limite de navigation à l’étendue de la carte du Dr Snow.

  11. Faites glisser la limite de navigation et rapprochez-la des bords de la carte du Dr Snow.

    Limite de navigation définie autour de la carte du Dr Snow

    Un zoom avant est effectué sur la carte, de manière à ce que la carte de densité mette l’accent sur la zone où se trouve la pompe à eau de Broad Street.

  12. Dans la fenêtre Navigation options (Options de navigation), pour Map Scale (Échelle de carte), faites glisser le premier curseur sur le marqueur Neighborhood (Voisinage).

    Plage d’échelle de carte définie sur Neighborhood (Voisinage)

  13. Au bas de la fenêtre Configure navigation boundary (Configurer les limites de navigation), cliquez sur Confirm (Confirmer).
  14. Dans la barre d’outils verticale, cliquez sur Theme & Layout (Thème et mise en page), puis sur Theme (Thème). Choisissez le thème Light (Clair).

    Vous avez terminé de configurer votre application et pouvez maintenant la publier.

  15. Dans le volet de configuration, cliquez sur Publish (Publier). Dans la fenêtre Publish (Publier), cliquez sur Confirm (Confirmer).

    Un message confirmant la réussite de l’opération s’affiche à l’issue de la publication et le badge Draft (Brouillon) est remplacé par le badge Published (Publié). La fenêtre Share (Partager) s’affiche incluant un lien vers l’application, des boutons pour partager via les réseaux sociaux, une option pour incorporer l’application sur un site Web, ainsi que la date et l’heure de la dernière publication.

  16. Cliquez sur Launch (Lancer) pour ouvrir et tester votre application dans une nouvelle fenêtre.
  17. Testez votre application. Par exemple, affichez les volets de la légende et des détails, et essayez de naviguer sur la carte au-delà de la limite que vous avez définie.

    Application finale lancée dans une nouvelle fenêtre

  18. Fermez l’application et retournez à la fenêtre de configuration de l’application.

    Vous avez déjà défini votre carte de sorte à la partager avec tout le monde. Vous allez maintenant également partager votre application avec tout le monde.

  19. Dans la fenêtre Share (Partager), cliquez sur Change share settings (Modifier les paramètres de partage).
  20. Dans Set sharing level (Définir le niveau de partage), choisissez Everyone (public) (Tout le monde [public]) et cliquez sur Save (Enregistrer).

    Désormais, tout le monde peut afficher et explorer votre application.

Dans cette leçon, vous avez exploré une carte Web de l’analyse effectuée par le Dr John Snow pour identifier la source d’une épidémie de choléra. Vous avez exploré les relations entre les différentes couches de données à l’aide de tables attributaires et de fenêtres contextuelles, et vous avez attribué un style aux données relatives au choléra en utilisant la symbologie de carte de densité. Vous avez créé une application Web pour présenter la carte Web que vous avez configurée de sorte que tout le monde puisse afficher et explorer la carte.

Comme le jeu de données de cet exemple était de petite taille, il était relativement facile de voir la relation existant entre elles. Les jeux de données géographiques sont souvent plus volumineux et plus complexes. Un système d’organisation, d’analyse et de partage des données SIG devient rapidement nécessaire pour répondre aux questions spatiales complexes et résoudre des problèmes difficiles.

Vous trouverez plus de leçons dans la Bibliothèque des leçons Apprendre à utiliser ArcGIS.